Diversidées / Le BLOG / Mobilisez-vous contre les violences sexistes et sexuelles dans votre structure !

Mobilisez-vous contre les violences sexistes et sexuelles dans votre structure !

Au travail, les stéréotypes de genre ont encore la peau dure ! 82% : C’est le nombre de femmes encore régulièrement confrontées à des attitudes ou des décisions sexistes dans le monde du travail. 90% : c’est le nombre d’homme qui affirment que les manifestations sexistes engendrent une baisse de confiance en soi. 

Mais que dit la loi ?

La loi du 5 septembre 2018 pour la liberté de choisir son avenir professionnel pose le cadre juridique contre le harcèlement sexuel et les agissements sexistes au travail. Par ailleurs, depuis le 31 mars 2022, les propos et comportements sexistes sont constitutifs de harcèlement sexuel s’il y a répétition.

La réalité en chiffres :

  • Par le biais de « blagues » : 8 collaboratrices sur 10 affirment en avoir déjà entendues. Les trois quarts des hommes s’en disent témoins (74%)
  • Dans leur travail au quotidien : 44% des femmes ont eu l’impression de recevoir un traitement différent d’un homme
  • 4 hommes sur 10 ont déjà entendu des propos dégradants remettant en cause leurs compétences. En s’appuyant sur des représentations de la masculinité
  • Dans la remise en cause de leurs capacités à manager une équipe : près d’une collaboratrice sur deux estime avoir déjà entendu des propos disqualifiants à l’égard des aptitudes managériales des femmes (pour manager une équipe (44%) ou diriger un service ou une entreprise (43%))
  • Vis-à-vis de la maternité : Les trois quarts des femmes ont déjà entendu des préjugés associés à la maternité (75%), dont un quart (23%) à leur sujet
  • Vis-à-vis de la paternité : 3 hommes sur 10 déclarent avoir déjà entendu des propos stigmatisant à ce sujet (29%). Principalement sur le fait qu’il ne leur est pas utile de prendre leur congé paternité (16%).
  • Dans l’évolution professionnelle : 52% des femmes jugent avoir déjà été confrontées à certaines limites au cours de leur carrière en raison de leur sexe (augmentations/primes non reçues : 37%, promotions non accordées : 31%)

Finalement, tous les acteurs de l’entreprise sont concernés pour assurer la prévention des violences sexistes et sexuelles !

Mais comment favoriser un environnement de travail serein ?

Cela passe notamment par la prévention et sur une bonne compréhension de ces comportements. Par ailleurs, au-delà d’être informé sur les risques engendrés, un enjeu essentiel pour vos collaborateurs est de pouvoir identifier ses situations. Mais aussi d’avoir les clés pour réagir. Puisque bien que le sexisme dit ordinaire, se traduise le plus souvent par des propos involontaires, inconscients, insidieux, voir bienveillants, cela engendre de la souffrance pour les personnes qui en sont victimes : baisse de confiance en soi, déstabilisation. Cela est préjudiciable pour l’ensemble de l’entreprise. 

Quelles actions mener ?

 2 actions clés :

  • la formation des salariés et des managers
  • la condamnation de ces pratiques par l’employeur

Pour cela : Diversidées vous propose une formation ludique sur la prévention et l’identification du harcèlement et des violences sexistes et sexuelles

Les objectifs :

  • Maîtriser la législation en vigueur
  • Maîtriser les différentes facettes du sexisme, du harcèlement et des violences sexuelles
  • Identifier les composantes favorisant le sexisme, le harcèlement et les violences sexuelles

Chez Diversidées, nous partageons l’idée que pour contribuer au changement de regard sur la diversité, les formations doivent transmettre des messages incontournables et pratiques. Tout en percutant les esprits. En effet, notre objectif étant de faire tomber les a priori, de libérer la parole et de permettre une projection concrète et opérationnelle dans le cadre professionnel.

Faites de vos collaborateurs des relais de vos engagements et de vos convictions !

Cliquez ici pour découvrir le 10 000 bornes sexisme : un outil ludique pour sensibiliser vos collaborateurs au sexisme au travail !

Pour aller plus loin : https://travail-emploi.gouv.fr/IMG/pdf/30645_dicom_-_guide_contre_harce_lement_sexuel_val_v4_bd_ok-2.pdf